Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 22:58

Danse !

Ca part comme ça :

Un, deux, on lève le pied, quatre, cinq, on lève le pied,

Et ça tourne, vite, Mazurka,

Et ça devient compliqué, Bazinga !

Danse !

Tourne et tourne, encore, et encore,

On y met de la bonne humeur, de l'énergie,

Et on danse,

Et on vire, et on tourne, et on se répand, on occupe l'espace.

Danse !

Et on ne forme plus qu'une puissance boule,

On soigne l'esthétique et le paysage,

On porte de belles armures par dessus nos haillons,

Et on tourne, en rond, autour de l'arbre,

Farandole,

Danse !

Toujours,

Avec pour épée l'Amour,

Avec pour bouclier l'Humour,

Et on reprend ses couleurs.

Partager cet article
Repost0
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 01:57

Tomber amoureux n'est pas du tout la chose la plus stupide que font les gens — mais la gravitation ne peut en être tenue pour responsable.

  • Albert Einstein

Tomber Amoureux.

Pourquoi parler de Chute, tout en parlant d'Amour, ce sentiment qui permet justement de s'élever, de fouler deux trois nuages rêveusement ?

Comment Tomber, quand nourrir le Coeur est la meilleure médecine pour l'Esprit ?

Devenir Amoureux semblerait plus juste, la déception d'un faux espoir ne faisant plus perdre qu'une petite moitié de ce que l'Amour aura fait gagné. La chute restant amortie par un cœur capable d'aimer, ouvert au partage, à l'empathie.

Etre et Devenir Amoureux, de qui que ce soit, de quoi que ce soit, toute Passion, qu'elle soit entretenue, déçue, ou perdue, aura rendue, rend ou rendra les choses plus belles.

Aimer colore le monde, le rend plus beau, l'améliore, comme la chenille qui rêve de voir le monde d'en haut, ne serait-ce qu'une fois avant de le quitter.

Qui n'a jamais rêvé de s'envoler, quitte à s'en brûler les ailes ? La destination, le but que l'on se donne ne vaut rien face au voyage, aux émotions ressenties avant d'y arriver.

Ainsi échouer n'existe pour ainsi dire, pas. L'impossibilité se représente elle même puisque l'on avancera toujours un peu plus en voulant l'atteindre.

L'Humain Aime par Nature, et j'aime l'humain pour cela. On ne changera pas le monde, mais en s'y essayant, on aidera peut-être certains d'entre nous désabusés, à se joindre au Voyage.

L'Amour invite au Voyage, et nous ne tomberons que lorsque nos Enfants ne rêveront plus de Voler.

Je vous Aime.

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 04:44

Face à un monde qui ronge ses propres dents,

Qui se recroqueville sur lui-même dans la nuit,

Tant ses cauchemars s'immiscent jusque sous les oreillers,

Moi, petite souris, vais te raconter mon histoire

Je suis utopique,

Dans le plus grand des secrets, je rêve de devenir castor,

A l'abri de tes murs, j'attaque les plinthes, sans relâche,

Sans relâche je rêve,

A la manière du Colibri et de l'Aigle,

De devenir un emblème, un exemple

Mes pairs répètent sans cesse, tu es souris, pas castor,

Alors je ris, ça me donne le sentiment d'être un peu plus,

Je leur dis que l'impossible n'est pas irréalisable,

Puisqu'il constitue une limite et une barrière,

Et celles-ci sont justement là pour être franchies

Alors je rêve, éveillée,

Je suis utopique,

Je rêve, à la manière de la pousse, de devenir l'arbre,

A la manière de l’œuf, de devenir volatile,

Et à ronger ton bois, je me sens castor

Et ça ne me suffit plus,

Les castors créent des barrages,

Les barrages doivent être franchis,

Ils constituent une limite

Alors je rêve, éveillée,

Je suis utopique,

Je rêve, à la manière de l'eau qui, malgré les barrages, fonce vers la mer,

Je rêve, à la manière de la chenille qui, malgré sa précarité, fonce vers le ciel,

Et je veux découvrir le monde d'en haut, je veux grandir,

Je veux être l'éléphant

Mes pairs répètent sans cesse, tu n'es ni castor, ni éléphant,

Mais je ris, je regarde les fourmis d'à côté, et me sens éléphant,

Je me sens fouler un univers plus grand qu'elles ne l'imaginent,

Je ressens la terre sous mes pattes,

Je ressens l'air qui va plus vite sur mon visage,

Je sens que je peux voir loin, ressentir plus,

Et je rêve, éveillée,

Je suis utopique,

Je rêve, à la manière de l'homme qui, malgré la gravité, s'éleva dans les airs,

Et je sais, les limites sont faites pour être dépassées,

L'impossible n'est qu'une barrière,

Les barrières doivent être franchies,

Parce que l'infini est plus vaste que tout, et tout est possible,

Infiniment plus haut, Infiniment plus loin, Infiniment plus beau,

Infiniment possible,

Je serai chauve-souris,

Insouciante et innocente, je ris,

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 08:08

Quand la France devient Charlie.

Ce que les fanatiques n'avaient pas prévu,
C'est le coup de fouet qu'a inspiré leur éclat de folie,
C'est en voulant souffler une liberté,
Que celle-ci s'est empressée de gonfler,
Comme une braise sur laquelle ils auraient soufflé,

Ils ont ravivé la flamme.

Avec Charlie est revenue la Solidarité,
Et avec elle la force de faire face à l'obscurantisme, 
C'est face à la nuit que l'on se repère à la lumière,
Aujourd'hui, des milliers d'étoiles sont descendues dans la rue,
Dispersant dans l'air des messages d'Amour, de Paix, et d'Espoir.
Et ça, aucun terrorisme n'y pourra rien car il n'en connait pas le sens.

Courage à Tous,
Courage aux Familles,
Courage à l'équipe de Charlie Hebdo,
Même s'ils ont frappé fort, 
C'est à nous qu'il convient de briller. 

Bisous !

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 11:57

Quand les Ténèbres s'installent,

Quand la Nuit refroidit la Terre,

Quand l'Homme perd la Vue,

Alors il regarde le Ciel.

 

Toutes ces Lumières qui donnent Espoir,

Toutes ces Etoiles qui rallument la Flamme,

 

C'est quand il fait sombre,

Que l'on se rend compte de la beauté de la Lumière,

Regarde le Ciel,

Et rappelle toi qu'au fond de toi, la même lueur Brille.

 

Comme les Etoiles de la Nuit,

Tu brilles, en attendant que les Ténèbres passent,

Tu éclaires, en attendant le Jour,

Et toujours, la Nuit s'estompe,

Et la Lumière prend le dessus.

 

Et chaque Nuit, les Etoiles s'allument,

Et chaque Nuit, les Ténèbres perdent de leur force,

Effacées par ces Lumières.

 

Toujours,

Malgré la Nuit,

La Lumière percera,

Et Rien ne pourra l'effacer.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Admimox
  • : Voici la plupart de mes textes, des plus récents aux plus anciens.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens