Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2017 1 25 /12 /décembre /2017 12:12

Il Est une chose,
Si Forte, si Puissante,
Que les Mots Seuls sont Incapables de décrire.

Il Est une chose,
Si Belle, si Puissante,
Que les Couleurs Seules Ne Peuvent retranscrire.

L'on pourrait Combiner les deux,
Faire des Mélanges Incompréhensibles,
Mais le Sens Veritable de ceux-ci ne serait qu'Effleuré.

Il Est une chose,
Si Belle et si Puissante,
Qu'on ne peut que Ressentir,
Et seul le Cœur détient la Clé de ce mystère,

Il Est une chose,
Qui ne peut que se Vivre,
Qui rend les Mots Faibles et les Couleurs Fades,
Qui Réunit les Deux sans qu'ils ne soient jamais Assez,

Il Est une chose,
Que je Ressens, qui me Pousse en avant,
Qui me Grandit, me Renforce,
Qui m'ôte les Mots, qui m'ôte les Maux,

Il Est une chose,
Qu'un Cri ne saurait Taire,
Que le Silence n'empêcherait pas d'Hurler,
Que la Solitude ne saurait Isoler,
Que la Multitude ne saurait Remplacer,
Que la Violence ne saurait Lezarder,
Que la Patience ne saurait Attendre.

Il Est une chose,
Qui ne s'Explique pas,
Qui s'Exprime comme on peut,
Souvent Maladroitement,
Toujours Sincèrement,

L 'Amour,
Si Beau et si Puissant,
Qui rend Muet,
Qui Parle avec les Yeux,
Qui donne le Contrôle au Cœur,
Qui ne s'Explique pas.

L'Amour.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2017 1 25 /12 /décembre /2017 12:12

Au pied d'un arbre, au milieu d'une prairie fleurie,
Un chien noir et un jeune homme se font face,
Un vent frais fait voleter des feuilles autour d'eux,
Ils semblent enfermés dans une bulle que rien ne puisse percer,
L'importance du dialogue se fait ressentir.

- Maintenant que je te vois dans les yeux, dis moi qui tu es.
- Je suis Tenebris, je suis ton côté sombre.
- Je ne t'aime pas.
- Je n'aime pas l'Amour, il est une perte de temps.
- L'Amour est beau, fort et puissant, comment ne pas s'en réjouir ?
- Je préfère la force et la puissance de la haine, la colère et la violence. C'est toi qui m'a imaginé, tu connais tout cela.
- Ce ne sont que des choses négatives, je les vis a regret puis m'en sers pour mieux discerner le positif.
- Aucun intérêt, mon positif est ton négatif.

- Pourquoi te cachais tu dans la forêt ? Il n'y a qu'un vieillard là-bas.
- Justement ! C'est lui qui m'a tout appris, je me sers de lui pour t'atteindre, tu as décidé de nous mettre à l'écart mais nous sommes tout de même là.
- Je n'ai pas besoin de vous.
- Mais tu m'a amené ici...
- Tu faisais trop de bruit, tu sortais sans que je m'y attende et tu me mordais.
- Ce n'est pas en me faisant venir que tu y échappera, tu me facilite les choses.

- Mais je ne t'oublierai plus, tu m'accompagneras partout, je te nourrirai et apprendrai a te connaître, je ne veux pas d'un ennemi caché dans une forêt.
- Cela ne sera pas facile
- Rien n'est jamais facile, c'est ce qui rend les choses belles et imprévisibles, et tu as besoin de moi.
- Besoin de toi ? J'irai ailleurs !
- Ailleurs ? Tu n'es pas ce genre de chose, tu n'es que moi, tu vas voir le soleil, ça te fera du bien.
- La forêt me suffisait...
- La forêt n'est pas ta place, le vieillard y vit, toi tu es le présent, et je ne sais pas ce que tu vaux, fini de tricher, maintenant tu es la forge et l'enclume.
- Tu vas me rendre marteau ?
- Je vais te rendre utile, je ne peux pas te laisser grandir dans un coin, tu es dangereux, je veux garder un oeil sur toi.
- Oeil pour Oeil...

- Je vais faire de toi une force, tu n'es pas malsain, tu communique seulement mal.
- Je t'emmerde.
- Si tu veux, je n'en attendais pas moins, je ne t'aime pas non plus, mais je te respecte, parce que tu es fort et que tu me permets d'avancer, et je t'en remercie.
- Je te permets d'avancer ?
- Évidemment !
- Merde..
- Aller reste, j'ai de quoi te nourrir et tu peux toujours hurler de temps en temps.
- Hurler le ventre plein ? Ne t'avise pas d'oublier ma nourriture ou c'est toi que je mange, tu deviendras moi.
- Je ne peux pas être toi, c'est au delà de mes capacités, mais je connais le doute, la peur, la colère, l'énervement, je te donne tout ça.
- Alors nous allons nous supporter ?
- Il semblerait.
- T'as pas un truc a grailler ?

Les feuilles tombent, Tenebris mange quelque chose que lui a tendu le jeune homme, et celui-ci éclate de rire.
Les deux semblent radicalement opposés mais ils forment ensemble une harmonie.

Regarde ton ennemi dans les yeux,
Il te diras qui tu es.
Prends le dans tes bras,
Il te diras qui vous êtes.
Deux vieux ennemis qui se respectent,
Qui se battront toujours,
Mais qui ont besoin l'un de l'autre.

"On vous aime.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2017 1 25 /12 /décembre /2017 12:12

Une Soirée Terrible pour la Subir,
Un Craquage pour l'Attendrir,
Une Matinée pour l'Apprivoiser.

La Bête est en fait un gros Chien Noir,
Il est sorti de sa Forêt,
Et m'accompagne dorénavant,
Il est le Gardien de mes Cauchemars,
Prenant la Parole quand je le lui demande,
Montrant les Crocs quand je faiblis.

Je le prends à mes Côtés,
Préférant le Voir et le Connaître,
Garder l'Ennemi ici,
Assis au pied de l'Arbre avec moi,
Pour le gérer,
Qu'il ne me surprenne plus ainsi,

Il a perdu son Voile d'Ombre,
Et dans le Respect Mutuel,
Chacun sert à l'autre,
Je le Nourris de mes Peurs,
Pendant qu'il représente ma part d'Ombre.

Au loin la Forêt s'est Eclaircie,
Elle semble Apaisée,
Le chien Tenebris a quitté son repaire,
N'y reviendra pas,
L'Espoir s'installe,
Une nouvelle zone s'ouvre à moi,

La Solitude a maintenant un Nom,

Et un Visage.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2017 1 25 /12 /décembre /2017 12:11

Échappée fulgurante,
Du fond du Bois,
Sortie,
Enragée,
Elle vient enfoncer ses longues dents,
En plein dans ma gorge,
Y laissant une boule,
Pleine de poisons.

Elle hurle pour moi,
Elle personnifie la peur,
La solitude, la haine,
La colère, la frustration,
La culpabilité, le doute,
La violence et la honte.

La Bête est là,
Elle ne part pas,
Attendant que je craque pour pouvoir s'échapper,
La Bête est là,
Hideuse et Dangereuse,
Du fond du bois, elle me regarde,.
Attendant son heure.

Elle ne sortira pas,
Elle craint la lumière,
Mais elle traine son ombre derrière elle,
Laissant un voile triste dans le paysage,
Qui ce soir me semble bien terne,
Attendant que le soleil se lève demain.

Elle n'a fait que passer,
Habillée d'ombre,
Se rappelant à moi,
Elle perd de son pouvoir peu à peu,
Rassemblant ses forces dans ces occasions,

"Je suis là,
Capable de te pétrifier,
Tu voudras frapper les murs,
Crier, pleurer,
Mais tu n'y arriveras pas,
Encore une fois "

Saloperie de bestiole.

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2017 1 25 /12 /décembre /2017 12:10

Dans l'Amour je me Repose,
M'endors Repus, me Réveille moins Lupus,
L'Humour m'a et l'Amour mue,
Je me sens Con parce que je Plais,
Étrange Sensation à laquelle je Consens,
Dans laquelle je me Complais,

Dans l'Amour je me Repose,
Me sens Complet,
En Confiance et sans Méfiance,
De l'Enfant, l'Insouciance,
De l'Adulte, la Tempérance,
Alors je me Lance, d'un Bras Fort,
Laissant parler l'Enfant,
Puisqu'il s'agit là de Choses Sérieuses.

"Je suis l'Enfant,
L'Amour je ne Connais que ça,
Je cours Main dans la Main avec,
Tout autour de l'Arbre, tout le Temps,
C'est Rigolo, je m'Amuse,
Pis l'Amour est Gentil,
Quand on l'a à Nos Côtés on ne Craint plus Rien.
Mais l'Amour ne se fabrique pas,
Il s'entretient, se sculpte, se partage,
L'Amour c'est un Art !
Il ne se Possède pas, il se Vit,
Les Adultes ne comprennent Jamais,
Ils Veulent faire Compliqué,
Alors que l'Amour,
C'est se Sentir Fondre de Bonheur,
Juste en étant dans les Bras de la Bonne Personne,
Juste en la Regardant
Juste en sentant sa Présence,
L'Amour c'est Beau."

En Paix,
Parce que j'Ecoute l'Enfant,
Complet,
Parce que je Vis L'Amour,
Heureux,
Parce que je me Sens Moi.

Bisous

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Admimox
  • : Voici la plupart de mes textes, des plus récents aux plus anciens.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens